Ségolène 2007 - 2012

I blog, you blog, she Blogs




02 juillet 2007

La vérité, ça dit

Dans "Secret Story" la grande emission de l'été sur TF1, ils ont une psychanaliste pour décrypter le comportement des candidats, et quand elle parle, ils précisent son métier sur l'écran, avec la faute d'orthographe.
Alors, on peut s'interroger avec Alain Finkielkraut sur France-Culture sur la "place de la culture à la télévision" ou devenir résolument moderne et se demander quelle est la "place de la télévision dans la culture".

Continuer à se penser plus intelligent dans un coin ou participer à l'élévation générale du niveau.
Telle est la question.

"Humanités" disent-ils, comme s'il fallait que nous ayons recours aux anciens pour justifier une amorce de réflexion (moderne, actuelle, actualité) sur le monde dans lequel nous vivons.
C'est le propre de l'homme pourtant de ne pas savoir se distancier.

D'ailleurs, l'information devenant toujours plus immédiate, les seuls à avoir gagné le gros lot en sont les dispenseurs, soit les "agences de presse", le reste c'est du blaba.
On vous le dit pourtant, vous n'écoutez pas.
Si le message n'est pas clair, laissez-moi vous le préciser.
L'emission "Arrêt sur Image" est mise à la poubelle par France 5, il en découle un petit buzz dans la blogosphère française où s'élèvent quelques voix, mais pas grand chose, en fait.
La durée de vie d'une emission n'est pas éternelle et le seul à avoir compris le process est le brave Ardisson en intitulant une des siennes "tout le monde en parle", sauf que, et nous le savons bien maintenant, ce n'est pas parce que "tout le monde en parle" qu'on parle.
Là je fais appel à mon copain Lacan :

"La vérité dont il s'agit, c'est exactement comme dans l'image mythique qui la représente. C'est quelque chose de caché dans la nature, et puis ça sort, tout aussi naturellement, ça sort du puits. Ca sort, mais ce n'est pas assez, ça dit. Ca dit des choses, et des chose qu'on attendait pas, généralement."

Pour moi, l'information, ce que j'entends par information, aujourd'hui, c'est ça ; une chose qu'on attend pas, une chose qui dit, en soi.

Et le phénomène Ségolène, ça dit.

Beaucoup plus que ce que l'on veut bien en dire, c'est ce qui sort du puit, un processus irréversible, quels que soient les subterfuges que l'on puisse trouver pour la faire retomber dans son trou.

Ségolène, c'est une part de notre inconscient qui a parlé.

Vu que j'ai commencé avec ça, je veux bien continuer.

Posté par miniquiche à 10:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire