Ségolène 2007 - 2012

I blog, you blog, she Blogs




29 août 2006

Les larmes de Jospin

Je lis les compte rendus du retour de Jospin, de son mea culpa larmoyant sur son échec personnel des présidentielles de 2002. On me dira "c'est beau un homme qui pleure" et d'ailleurs, la télévision en est pleine. La plus petite émission de jeu, et voilà les candidats qui lâchent leurs larmes, à propos de tout et n'importe quoi : parce qu'ils ont gagné, parce qu'ils ont perdu, parce qu'ils ont retrouvé la chaussette qu'ils avaient égaré il y a six mois, parce que le pape est mort, parce que, parce que, parce que, les raisons sont déclinables à l'infini. Les larmes de Jospin sont médiatiques. Nul n'en doutait. Mais que nul n'en doute, n'empêche pas que certains y seront sensibles, ils compatiront, ils se diront "ah, le brave homme, si sensible, si humain".

Malheureusement, nous ne sommes pas à la recherche du prochain candidat pour Koh Lanta mais à la recherche d'un candidat pour devenir Président de la République. Les larmes de Jospin n'aideront en rien à faire grimper l'audimat de la France. C'est peut-être dommage, mais c'est ainsi. Jospin est LE loser de 2002, ne l'oublions pas. Que certains veuillent le voir en rassembleur et champion des socialistes m'étonnent. Non, il est le perdant, celui par qui la droite est revenue, et avec quel score, pour cinq longues années au pouvoir. Il est vieux *. C'est un éléphant. Je ne voterai pas pour lui.

D'autres, les mêmes en fait, reprochent à Ségolène de ne pas avoir "affronté" les jeunes du PS. On lui reproche même de ne pas avoir voulu se jeter dans un nid de serpent (l'expression employée n'était pas celle-ci mais cela revient au même) Les jeunes du PS étaient là pour casser de la Ségolène. Manipulés par qui ? Je n'en sais rien, ni même si manipulation il y a eu. N'empêche qu'elle a évité intelligemment un piège éléphantesque et n'en déplaise à certains, je trouve qu'elle a très bien fait. D'ailleurs, j'ai remarqué que la voix de la raison au PS, c'est elle (et François Hollande qui a bien assuré) Les autres candidats ne peuvent s'empêcher de taper sur elle, c'est plus fort que. Même Jospin, entre deux larmes, n'a pu se résoudre à se taire, il a fallu qu'il la descende.

La seule qui vise réellement l'élection, c'est Ségolène. Les autres, tous les autres, veulent avant tout se payer la Ségolène, la descendre en flamme, faisant preuve pour cela de coups bas, détestables. Je les imagine les yeux rivés sur la presse, sur la télévision, l'oreille aux aguets de la moindre information qui leur permettrait de l'atteindre et de surtout l'écarter de la route de la Présidentielle. J'espère qu'ils n'y arriveront pas.

* En 2002, Jospin avait traité Chirac de vieux. Ce dernier avait 69 ans. Jospin en a 70 : il est donc vieux.

Posté par Numa à 12:00 - Campagne - Commentaires [8] - Permalien [#]

Commentaires

    Vous, les HOMMES !...

    Oui, ils sont adorables tous ces candidats à la candidature. Ils taclent mais ne visent personne, comme ils disent. Hypocrites. Fabius a le lieutenant Bartolone, DSK le caporal chef Cambadèlis, etc...
    Et quand "vous parlez au Premier Ministre de la France" (Fabius pour les plus jeunes) dit qu'il y a d'autres qualités que de briller dans les sondages, pour nous sortir son C.V. de premier de la classe, il faudrait lui répondre : pourquoi, sur ces critères, n'y a-t-il aucune femme "capable" ? Parce que les HOMMES n'ont jamais nommés de femme ministre de l'intérieur, des affaires étrangères,de l'économie et des finances, de l'éducation nationale, à la défense (depuis 2002...), à la Justice (une fois en 1997...), Premier Ministre (en 1991 et déjà ils, les HOMMES, l'avaient mal supporté) !
    Donc, Messieurs, si aucune femme ne remplit les critères d'excellence que vous revendiquez, c'est parce que souvent, toujours, vous leur laisser l'intendance, l'environnement, les affaires sociales ou européennes, la famille, la jeunesse et les sports.
    Vous, LES HOMMES, devriez vous rappeler que Ségolène a posé sa candidature au poste de Président de l'Assemblée Nationale. Niet, il fallait qualque chose pour Fabius, un hochet digne de son parcours...
    Vous ne pouvez pas dire : elle n'a pas la stature et ne rien faire pour qu'une femme, Ségolène ou une autre, l'est !!!
    Et si les Français, et avant les militants PS, anciens et nouveaux, trouvaient qu'une femme qui a topujours été réélue depuis 1988 (même en 1993...) qui a été trois ministres (Environnement, Enseignement scolaire, Famille), qui a gagné seule, sans les poids lourds du PS, la région Poitou-Charentes, fief du Premier Ministre de l'époque, le "Touchez ma bosse, Monseigneur Raffarin", ça valait tous les hauts postes dont vous êtes si fiers ? Je pose la question... Et je dis : Vive Ségolène !!!

    Posté par Yves, 29 août 2006 à 13:34
  • Royal fuit tous les débats. Royal a peur

    Royal, l'étoile fuyante... Aux universités d'été elle fait fort. Elle demande meme un régime spécial pour ne pas avoir à affronter les jeunes socialistes. Tous ses concurrents ont joué le jeu de l'échange avec les JMS, tous sauf elle encore une fois.

    Segolène Royal espère tenir ainsi en refusant tous les débats proposés par ses concurrents jusqu'au choix final au PS. Pour éviter les divisions dit elle. Quelle hypocrisie !
    Va-t-elle nous priver de vrais débats politiques ? Faudra-t-il attendre le duel obligatiore avec Sarko pour se rendre compte qu'on a choisi une coquille vide ?
    On a besoin de se faire une idée. Elle ne peut fuire éternellement les débats comme les questions politiques. Qu'elle affronte ou qu'elle se retire tout de suite.

    Posté par YKB, 29 août 2006 à 15:44
  • Cher YKB,
    Il me semble que le débat proposé à l'université d'été était une invitation et non pas une obligation. Or, une invitation s'accepte ou se refuse. Ce n'est pas un régime spécial que de refuser, c'est un choix, parfaitement honorable. Même si je comprends que ceux qui voulaient bouffer de la Ségo soient déçus. Etait-ce un mauvais choix ?

    Faisons le bilan de ce qui s'est dit, tel qu'il a été dressé par les médias : les larmes de Jospin, les fameuses "phrases assassines" que chaque candidat n'a pas manqué de lancer contre Ségolène lors du débat avec les MJS. Point barre. Quid des projets de chacun ? Rien n'a filtré. Rien de neuf en tout cas.

    Parler d'hypocrisie pour définir l'attitude de Ségolène est une erreur. Quand j'écoute les uns et les autres, c'est effectivement la seule à n'avoir tapé sur aucun de ses camarades et à avoir concentré ses attaques sur le seul adversaire sur lequel il faut concentrer ses attaques : le Sarko.

    Quant à ce qu'elle se retire, il me semble qu'il faudrait au moins attendre les résultats du vote interne, non ?

    Posté par Numa, 29 août 2006 à 17:57
  • 2002 pas 1995

    C'était pas en 95, mais en 2002. "Vielli, fatigué, usé" pour être exact.

    Posté par xav donnedieu, 30 août 2006 à 17:24
  • Ah oui, c'est exact ! Je rectifie immédiatement.

    Posté par Numa, 30 août 2006 à 18:02
  • va faire ta vaisselle

    va faire ta vaisselle la politique c'est pour les autres et surtout pas pour toi.
    Ils vont te sortir avant meme que tu te presentes
    Mais si tu fais comme à droite on t'accepte et
    c4est en plus ton programme

    Posté par fred, 04 septembre 2006 à 21:42
  • Salut Lionel

    Salut Lionel ! On t'aimait bien et tu nous manqueras beaucoup. Je te souhaite une très bonne retraite.

    Posté par Phil, 07 septembre 2006 à 13:16
  • j aurai tellement voulu qu il reste , il a tellement fait pour les jeunes comme les emploi jeune, quelle deception!!!!!!

    Posté par julie, 03 octobre 2006 à 08:27

Poster un commentaire